Image

Cabinet Expert-Comptable

Pourquoi faire appel à un cabinet expert-comptable pour la création d’une entreprise ?

806122_28976883

Rien ne force un entrepreneur à passer par un expert-comptable pour la création de son entreprise. Le recours à ce professionnel présente toutefois de nombreux avantages non négligeables aussi bien dans la phase de pré-création, de conception et d’édification.

Obtention de conseils durant la phase pré-création

Lors de cette étape, un investisseur devra choisir la structure juridique, le statut social et le régime fiscal de son entreprise. Celle-ci est également assimilée à la recherche d’aides et de l’élaboration du business plan. Vu les responsabilités qui lui incombent, il est difficile pour l’investisseur d’y arriver seul. Celui-ci peut heureusement requérir l’aide d’un spécialiste en expertise-comptable.

Le choix de la structure juridique ne doit pas être fait d’une manière hâtive, chaque option comportant des plus et des moins. Seul un expert-comptable peut recommander la meilleure forme qui correspond au client en tenant compte de nombreux critères. Parmi ces derniers, on peut citer le régime social voulu, l’importance de l’activité et l’existence ou non d’un associé.

L’investisseur aura deux alternatives : être salarié ou non.  L’expert comptable lui présentera, après une analyse profonde de sa situation, l’option qui l’avantage aussi bien socialement que fiscalement.

Un mauvais choix du régime fiscal peut avoir de graves répercussions sur la situation financière personnelle d’un dirigeant d’entreprise. Avant de choisir entre impôt sur le revenu ou impôt sur la société donc, le concerné doit consulter un expert-comptable. Ce dernier tiendra en compte le taux marginal d’imposition de son foyer fiscal et d’éventuels avantages des dispositifs d’exonération fiscale avant de faire une recommandation.

Un entrepreneur qui souhaite obtenir des aides financières pour la création d’une entreprise devra également passer par un expert-comptable. Ce professionnel est en effet le plus apte à déceler les aides qui correspondent à son projet. Il est d’ailleurs prêt à l’accompagner dans sa démarche de demande de financement.

L’élaboration d’un business plan est une étape obligatoire pour la création d’une entreprise. Elle permet de fournir un aperçu global du projet aux éventuels investisseurs, partenaires et clients potentiels. Pour réussir à les convaincre le document devra présenter des chiffres relatifs aux besoins financiers générés par le projet. D’où la nécessité de confier son établissement à un expert-comptable.

call-expert-compta

Obtention d’une aide technique durant la phase de création

Tous les aspects juridiques de la création d’entreprise peuvent être confiés à l’expert-comptable. Ce dernier se chargera ainsi de l’élaboration des statuts, de la rédaction d’un formulaire MO ou PO, de l’établissement d’un pacte d’actionnaire et même de l’élaboration d’un procès-verbal d’assemblée générale. Il tiendra compte des besoins exprimés par l’investisseur dans l’accomplissement de ces missions.

L’entrepreneur peut également demander à l’expert-comptable de réaliser les formalités de création pour être épargné de certaines difficultés administratives.

Et durant la phase d’édification ?

Après la création de l’entreprise, l’expert-comptable peut-être appelé pour déterminer l’organisation comptable et administrative qui convient à celle-ci. Il pourra également s’occuper de l’installation des outils de gestion et de l’exécution des obligations sociales et fiscales. Durant cette phase, ce professionnel se chargera de l’élaboration des bulletins de paie, des déclarations de charges sociales, de la déclaration de résultats et des déclarations de TVA.

L’entrepreneur pourra par la suite lui demander d’effectuer un suivi du respect par la société de ses engagements juridiques. Ce professionnel se chargera également de la tenue de sa comptabilité et de l’élaboration de ses états financiers. Il peut également être engagé ponctuellement pour des conseils sur de nombreux domaines touchant la vie de l’entreprise.